CLEAN MONT BLANC

Recherche de microplastiques dans le massif du Mont-Blanc

Le massif du Mont-Blanc, avec ses 28 sommets de plus de 4000 m, constitue un site privilégié d’étude de la pollution plastique véhiculée par l’atmosphère.
 
Clean Mont-Blanc est un projet de recherche scientifique et de sensibilisation sur la thématique des microplastiques (pollution diffuse atmosphérique).
 
Porté par AQUALTI (volet scientifique) et SUMMIT Foundation (volet sensibilisation), le projet a pour référent scientifique l’Université SAVOIE MONT-BLANC et s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, chercheurs, montagnards, communicants, …).
 
Celui-ci est financé par toute une série d’acteurs locaux et de partenaires internationaux.
Le projet transfrontalier (France, Suisse, Italie) s’articule autour de 3 volets complémentaires : le prélèvement d’échantillons au sommet du Mont-Blanc, le prélèvement d’échantillons autour du Mont-Blanc dans les exutoires de glaciers, et la réalisation de campagnes de ramassage de déchets.
Le mot du parrain, Kílian Jornet, dans le cadre des actions de sa fondation pour la protection de la montagne :

OBJECTIFS

Étudier la qualité de l’eau émanant des glaciers en réalisant une cartographie des niveaux de concentration en microplastiques véhiculés par l’atmosphère:

  • Prélèvements ponctuels à l’aide d’un dispositif de filtration sur les exutoires de 18 glaciers représentatifs du massif
  • Analyses chimiques en laboratoire : quantification des particules recueillies et détermination du type de polymère
  • Réalisation d’une cartographie des concentrations en microplastiques véhiculés par l’atmosphère (distribution spatiale des particules à partir de plusieurs sites d’étude)

Prélèvements d’échantillons autour du Mont-Blanc

Symbole des Alpes, le massif du Mont-Blanc s’étend sur France, Suisse et Italie.

Composés de multiples glaciers exposés aux dépôts atmosphériques, l’analyse des différences de contamination spatiale permettra de mieux  comprendre les mécanismes de transfert et d’accumulation de ces particules dans les eco-systèmes.

Différents échantillons ont été prélevés dans les exutoires des glaciers, au pied du massif, en France, Suisse et Italie.

PRELEVEMENTS D'ECHANTILLONS AU SOMMET DU MONT-BLANC

En complément des échantillons prélevés sur les glaciers, des prélèvements ont été réalisés au sommet du Mont-Blanc.

 

INTERETS POUR LE TERRITOIRE

Compléter les connaissances scientifiques concernant l’eau de fonte des glaciers
 
Sensibiliser le grand public à l’impact des activités humaines sur la qualité de l’air des grands sommets
 

Communication

Des campagnes de ramassage de déchets seront réalisées par la Summit Foundation dans le cadre des clean-up tours
 
Clean Mont Blanc fera l’objet d’un documentaire réalisé par Dorothée Adam et produit par LucienTV.

Partenaires

Le projet est financé par de nombreux partenaires et soutenu par une multitude d’acteurs locaux.