AQUALTI - Missions scientifiques en montagnes et lacs d'altitude 

Conjuguant science et environnement en terrains difficiles d'accès, AQUALTI intervient en

montagnes et sur les lacs d’altitude. la structure supporte des missions scientifiques avec l'appui des Universités et des laboratoires de recherche.

Les missions ont pour vocation de compléter les données scientifiques sur les micropolluants et microplastiques, et de sensibiliser le grand public

ENJEUX

 

Les micro-plastiques, débris de plastiques de dimensions inférieures à 5 millimètres, suscitent une préoccupation croissante des chercheurs et du grand public.

La présence de microplastiques dans les océans est un phénomène avéré et fait l'objet de nombreuses investigations.

Il existe peu de données concernant les écosystèmes continentaux à proche ou grande distance des sources supposées d’émission. La recherche sur les microplastiques en eaux douces, plus particulièrement en montagnes et sites isolés, est en effet très peu documentée.

 

Par ailleurs, les rares études réalisées n’ont pas pour objectifs d’identifier les sources de ces polluants ni leurs impacts sur l’écosystème

Le projet PLASTILAC a pour objectif de déterminer la concentration en microplastiques des lacs d'altitude

OBJECTIFS​

Identifier des sources principales de micro-plastiques (ruissellements urbains, apports atmosphériques, apports par les affluents, fragmentation des macro-plastiques. ) en fonction de leurs compositions 

Identifier le degré de contamination des écosystèmes lacustres (quantifier la présence des micro-plastique) et leur persistance dans l’environnement

Étudier le devenir des micro-plastiques dans le milieu aquatique en identifiant les processus de transfert et de dégradation.

Déterminer les effets toxiques sur les organismes aquatiques en produisant des connaissances liées à la faune piscicole et à la santé humaine 

 

METHODOLOGIE

Le projet PLASTILAC a pour but de déterminer l’intensité du transfert atmosphérique de ces polluants physiques vers les milieux d’altitude, et de quantifier le stock présent dans la colonne d’eau.

L'ensemble des compartiments (flux atmosphériques, surface du lac, affluents, exutoires, sédiments) sont analysés et étudiés dans le cadre des campagnes terrains.

ACTEURS

 

Le projet PLASTILAC, porté par l'association AQUALTI, a pour référents scientifique l’Université SAVOIE MONT-BLANC et l'Université PARIS EST CRETEIL.

Soutenu par le conservatoire d'espaces naturels de Haute-Savoie (ASTERS), ce projet fait appel aux compétences des plongeurs de l’équipe « LÀ EAU », avec l'appui des gestionnaires des parcs et réserves naturelles. (photo Florian Moreau Free Vision)

Le projet est financé par le CNRS et la fondation Eau Neige Glace.

SITES D'ETUDES

Les expérimentations concernent principalement les lacs d'altitude alpins (réseau "lacs sentinelles"), éloignés des sources de pollution.

Milieux emblématiques des montagnes, à haute valeur sociale, culturelle et écologique, les lacs d'altitude sont des écosystèmes fragiles. Leur localisation en tête de bassin versant et les conditions climatiques extrêmes auxquelles ils sont soumis, engendrent un fonctionnement spécifique encore mal connu.

UN PROJET AU SERVICE DU TERRITOIRE

Préserver la valeur environnementale, touristique, économique et sanitaire des Lacs

Apporter de nombreuses réponses et déclencher des mesures correctives pour préserver l’utilisation de ces milieux aquatiques (réservoir de biodiversité, eau potable, ressource halieutique )

UN PROJET DE SENSIBILISATION

Grand public, entreprises, collectivités pubiques

CONTACT

+33 9 53 54 64 54

©2019 by AQUALTI. Proudly created with Wix.com